Conclusion de l’Islande

L’économie islandaise a été balayée par les conséquences de la crise de 2008. Son organisation bancaire était trop importante pour la taille de l’île et les bases n’étaient pas saines, ce qui a provoqué leur chute. L’Islande a choisi une voie atypique. Aidé par le FMI, le pays a choisi de préserver l’économie domestique et les citoyens. Ne pouvant préserver l’ensemble des activités des banques, elle a dû « abandonner » les nombreux clients étrangers, qui ont perdu ainsi leurs économies. Lors un véritable bras de fer entre le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Islande, c’est le peuple qui a décidé des actions à effectuer. Laisser le choix aux citoyens de choisir lors d’un référendum, d’indemniser ou non les épargnants étrangers, est la preuve d’une véritable démocratie. En opposition à leur gouvernement, ils ont choisis une politique alternative qui ne les a pas appauvri, ce qui a terme a permis, entre autre de sauver l’économie islandaise. Bien que risqué, ce choix s’est révélé efficace et l’économie islandaise s’est relevée. Soutenue par le peuple, la rédaction d’une nouvelle Constitution semblait crédible, tant dans l’idée, que dans les propositions inscrites dans le projet de réforme constitutionnelle. Toutefois le projet n’a pas porté ses fruits car il n’a pas reçu le large soutien populaire qu’on attendait.

On peut considérer le cas islandais comme une expérience participative et démocratique. Ce qui s’est déroulé dans ce pays, peut passer pour une forme de démocratie directe, que les citoyens ont cherché à institutionnaliser à travers une nouvelle Constitution. A travers le soutien des politiques de l’Alliance et sur la base de consultations référendaires, l’Islande a servi de laboratoire à une économie plus proche de ces citoyens et de leur intérêt. Cette politique alternative semblait crédible, même si elle n’a pas pu arriver à son terme par l’adoption d’une Constitution plus juste. Elle sert aujourd’hui de modèle à de nombreux groupes altermondialistes. Toutefois, il ne faut pas se leurrer, l’Islande est un petit pays et à une échelle moindre que des pays comme la France. Ce qui peut bien se dérouler dans un petit pays de 320 0000 habitants comme l’Islande, peut se révéler totalement inefficaces voir dangereux dans un autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s