Conclusion Suisse

La Suisse est un pays singulier qui tant par ses institutions que par sa politique, qu’elle soit nationale et internationale, a toujours proposé une alternative à ce qui était majoritairement appliqué dans les autres pays. Le système politique helvétique repose sur une très forte implication des citoyens, et ce à de multiples reprises. Cela permet à sa population de proposer ses propres mesures dans des domaines variés et complexes. Que l’on soit d’accord ou non avec les choix effectués par les suisses, on remarque toujours que les élections sont on ne peut plus démocratique, pouvant être qualifié d’eldorado démocratique pour certains. En effet, nombreux sont ceux voulant appliquer dans leur propre pays ce genre d’institution, notamment par l’intermédiaire du e-voting, proposant une démocratie numérique. Toutefois, si les institutions sont saines et permettent en permanence aux individus de soumettre leurs avis, il n’en demeure pas moins que la Suisse n’est pas immunisée aux mouvements populistes, qui par des phrases et chiffres chocs (parfois faux) arrivent tout de même à parvenir à leur fin et de prospérer électoralement. On comprend qu’il est nécessaire de permettre aux citoyens de s’informer et de se sortir de la pression continuelles des élections et des votations pour comprendre qu’elles sont les tenants et les aboutissants des mesures qu’ils prennent. De bonne institution démocratique n’assure pas la fiabilité des propositions citoyennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s